Publié par livres.epuises.over-blog.com

 

18206.jpg

LE MONDE - Lithographie origninale en noir & blanc sur papier AUVERGNE de RICHARD DE BAS Signée par Marcel Marceau.

1968 Dimensions :  63 x 45 cm.  

Marcel Marceau, né Marcel Mangel le 22 mars 1923 à Strasbourg, est un acteur et mime français. Après avoir fréquenté l’École des Arts Décoratifs de Limoges qui lui laissera le goût du dessin et de la peinture qu’il pratique régulièrement, Marcel Marceau deviendra l’élève de Charles Dullin et d’Étienne Decroux qui sut établir la « grammaire » de l’art du mime qu’il appelait la « statuaire mobile ». Son art du mime ou plutôt du mimodrame consiste à donner forme à ses pensées (tragiques) au travers des gestes. « La parole n'est pas nécessaire pour exprimer ce qu'on a sur le cœur ». Marcel Marceau est l'un des seuls artistes à être un art à lui tout seul, et c'est avec le personnage de Bip qu'il s'affirmera comme Mythe vivant. Le 22 mars 1947, jour du 24e anniversaire de l’artiste, sortira de l’ombre des coulisses un drôle de personnage, Pierrot lunaire, « hurluberlu blafard » à l’œil charbonneux et à la bouche déchiré d’un trait rouge, un drôle de haut-de-forme sur la tête, une fleur rouge tremblotante servant de panache à ce Don Quichotte dégingandé partant en croisade contre les moulins à vent de l’existence : BIP était né, aussi indissociable de Marcel Marceau que Charlot de Chaplin. Élève de Decroux, Dullin et Barrault, il a créé le personnage de Bip, être sensible et poétique, inspiré de Deburau et de Charlie Chaplin, qui lui permet d'explorer la vie et la société modernes et de mettre en lumière leur côté tragique. Le Mime Marceau est devenu au fil des années un des artistes français les plus connus dans le monde, notamment aux États-Unis où il créa une vraie révolution théâtrale dans les années 50. Il continue aujourd'hui (en 2004) son œuvre gestuelle à travers les plus grandes scènes du monde. Il a également créé en 1978 une école de mime à Paris, où il enseigne afin d'assurer la relève. Une école internationale de mimodrame pour perpétuer la « grammaire » réinventée par Étienne Decroux et cinquante années d’expérience. Membre de l'académie des Beaux-Arts (section des Membres Libres) depuis le 27 février 1991, au fauteuil de Germain Bazin

Réf : 18206 -  P250

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article