Publié par Cabinet du chineur

 Putsch des généraux - Général Mentré
 Putsch des généraux - Général Mentré
 Putsch des généraux - Général Mentré
 Putsch des généraux - Général Mentré

Lot de 19 lettres du Général Mentré responsable de la zone SAHARA  du 28/04 au 10 juin1961 décrivant sa mise aux arrêts et son incarcération à la Prison de la.Santé. Il est en compagnie de Bigot, Paul Stern, Petit, Bracelet, Gouraud, et bien d'autres officiers qu'il ne connaît pas.

Joint:

  1. coupures de presses
  2. Un billet de sortie de la maison d'arrêts de la Santé du 4/7/1961
  3. Copie de 9 pages sur pelure de la défense de Maitre Floriot.
  4. 6 Photographies

Lettre 28/4/1961 une page recto/verso à son épouse
Il explique à son épouse qu’il a pris un Dakota du GLAM pour Vélizy-Villacoublay ou il est arrivé 21 h 15 et qu’ils ont été dirigés un point de destination qui doit rester secret. Il lui demande de  faire ses bagages de quitter Alger pour Paris.Etc
Lettre 29/4/1961 une page recto/verso  à son épouse
Demande à son épouse de contacter LOESCHER pour lui expliquer ce qu'il à fait, car il a dû entendre la radio. La nourriture est excellente, le personnel est sympathique. Qu'il est avec le Gal général Bigot, colonel Paul Stern, Petit, Bravelet, et bien d'autres officiers qu'il ne connaît pas.Que Gouraud est parti hier il a été inculpé.Etc
Lettre 2/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Il est heureux que sa femme est à Paris que l'on a perquisitionné chez elle, qu'ils sont une cinquantaine d'officiers  que tous les généraux sont partis à la santé sauf lui et qu'il espère ne pas y aller. Etc.
Lettre 3/5/1961 une page recto à son épouse
Qu'il n'a toujours rien entendu à son sujet, il n'y a que France Soir qui raconte des imbécillités Que le fils de l'Amiral Josan est ici que son père vient le voir tous les jours.Etc
Lettre 4/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Il vient de faire sa déclaration à un commandant de gendarmerie, que Segura est arrivé parmi eux, il ne sait pas ce qu'il a fait. Que sa femme a prévu un avocat et qu'il espère ne pas en avoir besoin .Etc
Lettre 5/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Il parle de la capitulation de Challe il précise qu'il y est pour beaucoup. Que le Colonel avait été libéré et de nouveau il est aux arrêts de forteresse. Etc
Lettre 6/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Il annonce qui être transféré au fort de l'Est qui se trouve à St Denis et que 1er REP est parti pour Nogent.Etc.
Lettre 6/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Il est dans les nouveaux locaux, Il est heureux de pouvoir compter sur ses amis pour ses problèmes d'argent ; Etc.
Lettre 8/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Il attend son sort, que dans ces histoires on entend tous les bruits et tous les bobards possibles, il faut en prendre et en laisser.Etc
Lettre 9/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Riende nouveau sur son sort il aimerait bien être fixé que son rapport est prêt. Etc.. 
Lettre 10/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Au sujet de l’avancement des travaux de la maison de Chaville, que trois l/colonels sont partis pour la Santé, inculpés sans doute., Etc.
Lettre 12/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Demande des nouvelles de l’état de sa maison, des arbres et des fleurs.et des problèmes de la vie courante.
Lettre 13/5/1961 une page recto/verso à son épouse
Il entend parler de rien il trouve le temps long.Ceux qui étaient dans cette affaire connaissent leur sort, d'après leurs constatations et réflexions de prisonniers. Qu'il à vu Mme Segura qui avait une autorisation de Stehlin pour voir son mari.Etc.
Lettre 9/6/1961 une page recto/verso à son épouse
Il est arrivé hier à 18h00 à la prison de la Santé ou il à subit un interrogatoire, décrit sa première journée à la prison. Il demande à son épouse de contacter Maître Floriot pour savoir s’il peut le défendre., Etc.
Lettre 10/6/1961 une page recto/verso à son épouse
Il vient de passer son 1er jour à la Santé le régime n'est pas dur il se lève quand il veut. Il demande si elle a pu téléphoner Guernou pour le renseigner sur sont sort. Qu'il lui montre la lettre de l'ami de Dreffus il a eu la visite de M ;Jacquet  et Maître Floriot lui demande un résumé de sa carrière , Etc..
Lettre 12/6/1961  avec cachet de la prison de la Santé une page recto/verso à son épouse
Après la visite de ses avocats il a travaillé sur son dossier sur le Sahara.Il sera interrogé demain à 14h30. Etc

2 Lettres14 /6/1961  avec cachet de la prison de la Santé une page recto/verso à son épouse
Il est allé chez le juge en présence de Maître Floriot. Il a trouvé que c’était très long que le travail  que cela représente pour le juge M.Bonnefons.Etc

Lettre 10/6/1961  de Mme Mentré a des amis
Elle explique que son n'est pour rien dans cette histoire, qu'était sur place à Alger que lui raisonnant en militaire n'a pas conçu abandonner son poste. Mis aux arrêts de forteresse  depuis 6 semaines. Il s'attendait a une libération  et brusquement il a été inculpé. Etc
Lettre 18/6/1961  du capitaine Metivet Maurice base aérienne 126 Solenzara  
Après avoir servi sous les ordres du Général Mentré il est prêt à venir témoigner pour montrer son attachement au renom de la France. Ect.
 
Le général Gustave Mentré est condamné à cinq ans de prison avec sursis

On avait déjà vu devant ce Haut Tribunal militaire des accusés s'abstenir de considérations générales, renoncer aux professions de foi ; on n'en avait jamais encore entendu commencer leurs explications par ces mois : " J'ai toujours été d'accord avec la politique du général de Gaulle concernant l'Algérie. J'ai toujours désapprouvé l'entreprise de Challe. " C'est ainsi que parla pourtant le général Gustave Mentré, ancien commandant interarmées au Sahara. Et il fut aussi le premier à dire " Challe " tout court, et non " le général Challe ". Il plaide donc non coupable. Mais que lui reprochait-on ? Essentiellement un message lancé le 22 avril pour dire à ses troupes de continuer leur mission. Il se trouvait qu'il l'avait mal dit. ayant cru bon de commencer son texte par une formule qui laissait subsister l'équivoque, car là il disait " le général Challe ". Il disait exactement : " Cette nuit le général d'armée aérienne Challe a repris en main le destin de l'Algérie. " Et dans une autre phrase, la dernière, il avait laissé se glisser un malheureux possessif d'où il résultait qu'on devait en conséquence exécuter les ordres de Challe (" ses ordres "), que lui, Mentré, transmettrait.En fait il n'en transmit aucun. Mais cette équivoque des premières heures empêchait l'absolulion. Il n'en reste pas moins que la condamnation prononcée, cinq ans de prison avec sursis, est la moins forte de celles que le Haut Tribunal militaire aura prononcées contre les généraux déférés devant lui, le général Mentré ayant été le dernier.

Réf : 5000660

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article