Publié par Cabinet du chineur

GOYAU (Georges) (1869-1939).

Lettre Autographe Signée adressée à André Beaunier sur papier entête de la Sociéte Française de secours aux blessés Militaires.

In-8, 2 pages. Georges Goyau remercie André Beaunier pour son nouveau volume sur Joseph Joubert et le félicite.  

Secrétaire perpétuel. Élu en 1922 au fauteuil 11. Commandeur de la Légion d'honneur. Prédécesseur : Denys COCHIN successeur : Paul HAZARD. Historien, essayiste.Né à Orléans, le 31 mai 1869. Après des études au lycée d’Orléans, puis à Paris au lycée Louis-le-Grand, Georges Goyau fut reçu premier à l’École Normale Supérieure. En 1891, il obtint son agrégation d’histoire, puis devint membre de l’école française de Rome, l’année suivante. Collaborateur à La Revue des deux mondes à partir de 1894, Georges Goyau allait rapidement s’affirmer comme un penseur catholique de premier plan. Sa foi l’avait en effet incité à orienter ses recherches vers les questions ayant trait à l’histoire religieuse, et on lui doit notamment L’Allemagne religieuse : le protestantisme et le catholicisme, Bismarck et l’Église, La Franc-maçonnerie en France, Le cardinal Mercier, Une vieille église : Genève, l’Église libre dans l’Europe libre, Les Origines religieuses du Canada, L’Effort catholique dans la France d’aujourd’hui, Le Catholicisme, doctrine d’action, Ozanam, Le cardinal Lavigerie. Georges Goyau occupa en marge de ses activités d’écriture les fonctions d’administrateur de l’Hôpital des Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul.

R 15113 50

Commenter cet article